Le label Acotherm

/ 26 Juil 2017

Le label Acotherm est une norme de certification thermique et acoustique pour les fenêtres. Cette norme s’applique aussi bien vitrage qu’à la menuiserie.

Mais que regroupe le label Acotherm ? Comment est-il décliné ? Qui délivre ce label qui permet aux particuliers et aux professionnels de choisir une fenêtre de qualité et performante en termes d’isolation ?

Comprendre ce qu’est le label Acotherm

Délivré par le Centre scientifique et technique du Bâtiment (CSTB) — qui est une communauté de scientifiques et de techniciens — le label Acotherm permet de classer les menuiseries des fenêtres les unes avec les autres en fonction de leurs performances phoniques et thermiques.

 

Le CSTB réalise un contrôle deux fois par an sur des produits mis sur le marché. Des essais peuvent alors être effectués soit en usine soit en laboratoire, avec le concours du Laboratoire National de météorologie et des essais (LNE).

À chaque audit réalisé, le produit — la fenêtre en l’occurrence — est testé pour ses performances d’isolation acoustique et thermique selon des références spécifiques à la France.

 

Cette classification regroupe à la fois :

  • Les menuiseries extérieures comme les fenêtres, les portes-fenêtres, ou encore les fenêtres de toit
  • Les blocs-baies comme les persiennes ou les volets roulants
  • Les portes extérieures ainsi que les portes de service.

 

Concrètement, le CSTB et le LNE se concentrent sur tous les éléments qui composent une fenêtre : le dormant, l’ouvrant, le vitrage, le volet roulant éventuel, la grille de ventilation, les joints d’étanchéité et les accessoires.

Acotherm et les deux isolations

Une classification pour l’isolation acoustique

En ce qui concerne les performances de l’isolation phonique, les classes des performances sont évaluées de AC1 à AC4.

Pour parvenir à des résultats probants, chaque test est réalisé à partir d’un son de référence, ou alors d’un voisinage ou à proximité des transports en commun.

Selon votre environnement, la détermination d’une classe ne sera pas la même.

 

AC1 correspond à une réduction du bruit entre 26 à 25 dB. Cette classe est recommandée pour tous les environnements.

La classe AC2 correspond à une réduction du bruit de 31 à 33 dB. On retrouve cette classe pour les équipements à proximité d’une voie fréquentée par exemple.

La classe AC3 équivaut à une réduction du bruit de 34 à 36 dB. Cette classe-ci convient à un environnement dit bruyant comme lorsque vous résidez dans une ville relativement important et dense.

Enfin, la classe AC4 correspond à une baisse du bruit de 38 à 40 dB. On retrouve ce niveau de performance acoustique pour un environnement très bruyant. Là aussi, cela correspond à un lieu de résidence au cœur d’une grande métropole, près d’une rue régulièrement fréquentée.

 

Remarquez que la classe AC qui évoque la performance acoustique d’une fenêtre est déterminée en fonction de l’indice R qui correspond à « l’affaiblissement acoustique ».

Une classification pour l’isolation thermique

Pour réduire voire supprimer les déperditions thermiques de votre maison, il importe de surveiller les ponts thermiques et d’améliorer l’isolation sur certains points stratégiques comme les fenêtres.

Il convient alors d’opter pour des menuiseries efficaces qui ne laissent rien filtrer.

Afin de mesurer les performances thermiques, le label Acotherm propose une classification de Th6 à Th17 selon le coefficient Uw de la fenêtre.

 

Le coefficient Uw, rappelons-le, est le coefficient de transmission thermique d’une fenêtre, il combine les performances du vitrage et de la menuiserie. Le coefficient prend en compte la mesure du Kelvin (qui correspond au degré Celsius + 273.15).

On parle des classes Th6 à Th9 pour un coefficient Uw situé entre 2,6 et 2,2W/m².K.

Pour les classes entre Th10 et Th12, le coefficient Uw se situe entre1.2 et 1,4 W/m².K.

Les classes Th13 à Th16, le coefficient varie entre 0,9 et 1,2 W/m².K.

Enfin, la classe Th17 convient à un coefficient Uw situé entre 0,8 et 0,9 W/m².K.

 

Les classes entre Th6 et Th8 correspondent à un survitrage et à un simple vitrage avec une bonne qualité d’isolation. Pour les indices entre Th8 et Th12, ces valeurs conviennent davantage à un double vitrage simple et parfois à un double vitrage renforcé.

Enfin, les indices entre Th13 et Th17 correspondent davantage à un triple vitrage en termes de performance d’isolation.

 

En somme, plus l’indice Th est élevé, meilleure est la performance thermique de vos fenêtres.

Il faut savoir que seules les menuiseries ayant une classe Th4 au minium sont labellisées en ce qui concerne les portes extérieures. Les fenêtres, les fenêtres de toit et portes-fenêtres doivent avoir un coefficient thermique avec une classe Th5 au minium.

 

Pour ceux qui désirent obtenir des aides financières de l’État ou bénéficier d’un crédit d’impôt, l’indice doit être au minimum de Th9. En réalisant une simulation de votre éligibilité avec les normes en vigueur demandées, vous pouvez rapidement amortir un investissement dans vos fenêtres de haute performance tout en contribuant à un geste pour l’environnement.

 

Enfin, gardez en mémoire que le label Acotherm associé à la norme NF vous certifie des performances phoniques et thermiques des fenêtres de très bonne qualité, sans oublier une excellente transmission lumineuse.

Related Posts